Vendange 2017, dure mais pas mal

C’était bien mal parti !

Les gelées du mois d’Avril en Champagne ont été sévères, faisant des dégâts dans le Chardonnay comme dans le Pinot Noir et le Meunier, bien que ces derniers furent moins touchés. La montre a permis de retrouver un certain optimisme et le poids moyen des grappes a permis de compenser les pertes du printemps. Cependant, ce n’est pas le cas partout et ce fut plus compliqué avec le Chardonnay. Les aléas climatiques avaient encore brouillé les cartes comme l’avaient démontré les épisodes de grêle récent.

Le botrytis était aussi resté un risque important et ce  jusqu’à la veille des vendanges.  « tant qu’ils ne sont pas sur le quai, on ne les tient pas ».

La difficulté de cette vendange réside dans l’irrégularité de la maturité. Il a donc fallut trouver un équilibre et en tenir compte pour organiser  les circuits de cueillette.

Malgré tout, dans beaucoup de secteurs, la promesse de récolte est là et la qualité devrait être également au rendez-vous.

 

Crédit photo : By Perguillaume (Own work) [CC BY-SA 4.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons

(Visited 11 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *