De l’art d’ouvrir une bouteille de champagne

Le grand vin qu’est le champagne ne se sert pas n’importe comment. Il mérite d’être entouré d’un certain respect et honoré d’un cérémonial qui a sa place dans le plaisir que l’on éprouve immanquablement à déboucher ou voir déboucher une bouteille de champagne.

Certes, depuis plus de 250 ans des millions de bouchons ont sauté sans aucun protocole, et il en sera ainsi aussi longtemps que l’on boira du champagne. Faire « sauter le bouchon » est une expression de spontanéité et d’allégresse qui a une valeur indiscutable : elle crée une ambiance de fête pour célébrer le succès. Après tout, la détonation fait partie des rires et le bruit des bouchons de champagne qui sautent vaut bien celui d’une mousqueterie. La meilleure illustration en est probablement les courses automobiles ; chaque grand prix se termine immanquablement par un bouchon qui saute et l’arrosage en règle des spectateurs.

Rallye_d'Alsace_2010_-_Victoire

De nos jours, cependant, il est devenu incongru de faire sauter les bouchons dans les réunions officielles et mondaines ou dans les restaurants et établissements publics ; les vrais amateurs ont définitivement opté pour l’ouverture silencieuse de la bouteille. Il y a à cela plusieurs avantages. D’abord, après le départ soudain du bouchon, on évite la brusque baisse de pression qui dissipe une part des bulles qu’on a pris tant de soin et tant d’années à mettre en réserve dans le vin. Ensuite, on évite de perdre une quantité appréciable d’un vin de grande qualité, quantité qui peut devenir considérable si la bouteille a été secouée ou insuffisamment refroidie. Enfin, on évite les dangers que représente un bouchon qui saute. Le lustre en cristal de la grand-mère ou l’écran plasma resteront intact et personne ne sera blessé. Et oui, sachez que le bouchon peut être dangereux car il quitte la bouteille â une vitesse de 13 mètres/seconde. À un mètre de distance, il est susceptible d’atteindre à 40 km/h, en moins de 1/10 de seconde, un œil qui a justement besoin de 1/10 de seconde pour se fermer. Les accidents sont rares, mais on en connaît.

Que penser de l’ouverture de la bouteille de Champagne au sabre ?

« Sabrer le champagne » est un usage qui est traditionnel dans plusieurs armées du monde. Et cette tradition trouve son origine dans les régiments de cavalerie, à commencer par les célèbres hussards de la garde. Ceux de Napoléon bien entendu. Au retour de la bataille, les officiers de ces glorieux centaures sabraient le champagne pour rendre un hommage vibrant à la victoire, à la vigueur, à la virilité et aux dames… Ainsi ouvraient-ils les bouteilles d’un geste spectaculaire et magistral. Depuis, la coutume a quitté les casernes et la pratique s’est répandue.

L’opération est assez simple. D’une main on tient la bouteille par le corps, la paume en dessous, et de l’autre on fait glisser d’un coup sec la lame du sabre, à plat, sur la partie supérieure du fût, le côté non tranchant faisant face au goulot. Le sabre vient ainsi heurter la bague de la bouteille qui, en raison de particularités de fabrication, se sépare en entraînant le muselet et le bouchon. La cassure est parfaitement nette et il n’y a aucune chute d’éclats de verre dans le champagne. Sabrer le champagne est inoffensif pour celui-ci, mais pas obligatoirement pour les spectateurs si l’opérateur est maladroit. Davantage encore qu’avec le saut du bouchon, on risque de perdre mousse, pression et vin. C’est pourquoi il vaut mieux, pour cette opération, que la bouteille soit glacée

DS Fêtes 2011En conclusion

Chez champagne DS, nous pensons qu’il est préférable de déboucher une bouteille en douceur pour conserver au champagne l’intégralité de ses qualités physiques et organoleptiques, tout en créant l’atmosphère de recueillement propre à sa dégustation. On pourrait ajouter qu’il s’agit d’un rituel, dont les règles, si elles sont scrupuleusement observées, réjouissent les initiés et ne laissent pas indifférents les profanes. Mais, quoi qu’il en soit, surtout ne boudez pas votre plaisir car, après tout, le cœur du champagne reste lié à cette idée simple : se faire plaisir !

Crédits photos :

Sabre : Par Slartibartfass (Travail personnel) [GFDL (http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html) ou CC-BY-SA-3.0-2.5-2.0-1.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

Rallie : Par francois from Strasbourg, france (Rally Alsace France, World Title 2010) [CC-BY-2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by/2.0)], via Wikimedia Commons

(Visited 20 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *